samedi 15 août 2020

Le général Cemal Gürsel et les Arméniens




Rifat N. Bali, Les relations entre Turcs et Juifs dans la Turquie moderne, Istanbul, Isis, 2001, p. 146 :

"(...) les minorités ont voté pour le DP [Parti démocrate] lors des législatives de 1957 et ont eu des députés à la Grande Assemblée nationale [comme Mıgırdıç Şellefyan, candidat du DP à Istanbul].

Le général Cemal Gürsel, Président de la République, a tenu à maintenir l'équilibre à l'Assemblée constituante de 1961, créée à la suite du coup d'état du 27 mai 1960 ayant mis un terme au gouvernement démocrate, en faisant bénéficier les minorités du quota accordé au chef de l'Etat. Les trois communautés minoritaires ont été représentées à l'Assemblée constituante de 19611. (...)

1 Ont représenté les minorités à l'Assemblée constituante : Erol Dilek de la communauté juive, Kaludi Laskari de la communauté grecque et Hermine Agavni Kalustyan de la communauté arménienne [première femme non-musulmane à siéger au Parlement], TBMM Albüm 1920-1991, p. 6 (Dilek) et 535 (Laskari et Kalustyan)."

Voir également : La place des Arméniens dans les révolutions jeune-turque et kémaliste
  
La politique arménienne des Jeunes-Turcs et des kémalistes

Le sénateur Manuk Azaryan Efendi et la guerre de libération nationale turque

Le rôle d'Agop Martayan Dilaçar et de Petros Zeki Karapetyan dans le développement des théories turcocentristes

Berç Keresteciyan : un député arménien sous Atatürk et İsmet İnönü
 

Le général Kâzım Karabekir et les Arméniens

Le maréchal Fevzi Çakmak et les Arméniens

L'Armée, la gardienne de la démocratie turque