vendredi 4 décembre 2020

Les relations entre les Jeunes-Turcs et l'Eglise apostolique arménienne


Feroz Ahmad, The Young Turks and the Ottoman Nationalities : Armenians, Greeks, Albanians, Jews, and Arabs, 1908-1918, Salt Lake City, University of Utah Press, 2014, p. 72-73 :

"Il est à noter que la position des Arméniens ottomans n'était pas monolithique. Les révolutionnaires arméniens différaient fortement de la communauté dirigée par le patriarche, qui restait fidèle à Istanbul. Lorsque les Ottomans ont commencé à mobiliser en août [1914], le patriarche, Zavene Efendi, a exhorté Enver Pacha à reporter l'appel de quatre employés de son bureau afin que le fonctionnement du patriarcat n'en souffre pas. Enver Pacha a accepté afin de montrer sa bonne volonté envers la communauté. Mais la loi n'autorisait pas le ministre de la guerre à accorder ce privilège, alors il a payé la taxe d'exonération pour ces quatre officiels de sa propre poche, "comme l'ont demandé nos frères arméniens". Les ouailles du patriarche à Istanbul et Izmir n'étaient pas composées de nationalistes ou de révolutionnaires. Cela explique la volonté d'Istanbul de conserver leur loyauté et le geste d'Enver. Le patriarche Zavene Efendi est allé plus loin pour montrer sa loyauté en prononçant son sermon, le dimanche 15 novembre, à l'église arménienne de Beşiktaş. Il enjoignit à ses ouailles de faire leur devoir pendant la guerre et de servir fidèlement le trône."


Şinasi Orel et Sürreya Yuca, Les "Télégrammes" de Talât Pacha. Fait historique ou fiction ?, chapitre III : "Les documents d'archives ottomanes", Paris, Triangle, 1986 :

"DOCUMENT AUTHENTIQUE NO II

« Décret impérial no 681

« 27 avril 1330 (10 mai 1914)

« Le permis de construire une église appartenant à la communauté arménienne sur la colline qui se trouve au milieu d'un champ de 50 acres de large, sur le terrain qui fait l'objet d'un don de Kechichian Kuçuk Artin Kahya, situé dans la région de Gedigi, du village de Hasanbeyli, de la commune de Bahçe, du sandjak de Cebelibereket... a été accordé par décret du Conseil d'Etat.

« Les ministres de la Justice et des Confessions et des Finances sont chargés de l'application de ce décret impérial. » (...)

DOCUMENT AUTHENTIQUE NO XX


Télégramme chiffré numéro 3108 du commandement de la 4e Armée (Jérusalem), au commandement en chef par intérim.

« Réponse au télégramme chiffré numéro 5443/194 daté du 26 mars 1331 (8 avril 1915).

« 1) L'interprétation du Patriarche [arménien] concernant l'événement est assez loin de refléter la réalité.

« 2) Les brigands [arméniens] armés ont attaqué une troupe de gendarmes transportant des munitions à Zeytun.

« 3) Dès le début des événements, j'ai consacré tous mes efforts à protéger la population locale du moindre préjudice, à empêcher la moindre agression de la population musulmane même contre les brigands armés. Ce but a été atteint.

« Le Patriarche ne peut pas prouver le contraire.

« 4) Il est possible de ne pas engager de poursuites à l'encontre des personnes qui n'ont pas participé effectivement à la révolte, ou qui ne l'ont pas encouragée, qui se rendront sans condition ni réserve de leur propre gré, et qui déposeront leurs armes. Cependant, je ne peux consentir à ce qu'on le déclare comme une promesse dès maintenant. Il est nécessaire d'envoyer à Konya les personnes qui se seront rendues, de même que celles qui présentent un danger de par leur présence à Zeytun et à Maraş. Dans le cas contraire, je serais obligé de garder des forces trop importantes pour pouvoir veiller à l'ordre public en ces lieux, au cas où l'ennemi déciderait d'attaquer.

« 5) L'ingérence du Patriarcat dans les événements de Zeytun, même sous forme de conseils, est inopportune.


27 mars 1331 (9 avril 1915)

Le commandant de la 4e Armée, Cemal. » (...)

DOCUMENT AUTHENTIQUE NO XLV

« Procès-verbal no 187

« 18 septembre 1332 (1er octobre 1916)

« Le message ci-joint du ministère des Finances et celui no 91 du 12 septembre 1332 (25 septembre 1916) du même ministère, dont on nous a donné lecture, précisaient que la mensualité du patriarche et catholicos arménien résidant à Jérusalem, monsieur Sahak Hapaian, a été augmentée, dans le cadre des mensualités des dignitaires religieux, de 2.025 piastres à 10.000 piastres et que la différence de mensualité qui atteint 7.975 piastres n'était pas couverte par le budget. Il a été débattu et décidé par décret impérial que la somme globale de 55.825 piastres qui correspond aux majorations jusqu'à la fin du mois de février sera ajoutée au chapitre 46 des allocations diverses du budget général relatif aux mensualités des dignitaires religieux.

« Faire le nécessaire. » (...)

DOCUMENT AUTHENTIQUE NO XLVII

« Procès-verbal des débats du Conseil des ministres.

« No 93 - Date : 11 avril 1333 (11 avril 1917)

« Date de notification: 16 avril 1333 (16 avril 1917)

« Résumé du sujet :

« Le message no 29 daté du 10 avril 1333 (10 avril 1917) du ministère de la Justice et des Confessions concernant la proposition du catholicossat et du patriarcat arménien d'Istanbul relative à l'aide financière aux quelque 3.000 Arméniens indigents restés sans abri à la suite du récent incendie de Kumkapı a été lu, ainsi que son annexe.

« Décision :

« Il a été décidé de saisir le ministère de l'Intérieur afin que les indigents qui ont souffert du sinistre soient aidés par la mairie, et que le ministère de la Justice et des Confessions soit mis au courant.
 
« (Conseil des ministres) Talat, Musa Kazım, Enver, Halil, Ahmed Nesim, Cavid, Ali Münif, Ahmed Şükrü, Mustafa Şeref. » "


Voir également : L'anti-catholicisme virulent au sein du millet arménien (grégorien)

Empire ottoman : la lutte à mort des nationalistes arméniens contre les Arméniens loyalistes

La place des Arméniens dans les révolutions jeune-turque et kémaliste

Bedros Haladjian, un cadre dirigeant du Comité Union et Progrès

Le prétendu "massacre jeune-turc" d'Adana en avril 1909
 

Contre-révolution de 1909 : le rôle des "libéraux" anti-unionistes dans les violences anti-arméniennes

Le projet ottomaniste d'admission des Arméniens dans l'armée ottomane : des Tanzimat à la révolution jeune-turque

Le général Mahmut Şevket Paşa et les Arméniens 
  
Enver Paşa (Enver Pacha) et les Arméniens

Enver Paşa (Enver Pacha) et les chrétiens de Jérusalem

Le général Halil Paşa (oncle d'Enver) et les Arméniens

Les relations entre Vehip Paşa et Enver Paşa
  
 
Le général Vehip Paşa (Vehib Pacha) et les Arméniens

Cemal Paşa (Djemal Pacha), figure majeure de l'arménophilie turque

Les témoignages arméniens sur le "génocidaire" Cemal Paşa (Djemal Pacha)

Halil Bey Menteşe et les Arméniens

Les Arméniens et la pénétration allemande en Orient (époque wilhelmienne)

Le 24 avril 1915, la décision des déportations vers la Syrie-Mésopotamie n'avait pas été prise

"Génocide arménien" : les élites arméniennes d'Istanbul (après la descente de police du 24 avril) et les Arméniens d'Anatolie exemptés de déportation
 
Les Arméniens de l'armée ottomane ont-ils été "exterminés" pendant la Première Guerre mondiale ?

"Génocide arménien" : la présence persistante de nombreux Arméniens au sein de l'armée ottomane

Les officiers arméniens de l'armée ottomane pendant la Première Guerre mondiale